Conception bioclimatique

Le premier fondement de la construction passive est une conception bioclimatique, avec des volumes simples et compacts pour minimiser les déperditions de chaleur. L’objectif principal est de capter le maximum d’ensoleillement pour chauffer gratuitement la maison. Cela suppose de grandes baies vitrées au sud, avec des vitrages laissant suffisamment passer les rayons solaires. La conception bioclimatique doit aussi protéger des surchauffes estivales.  

Isolation biosourcée et triple vitrage

Ce système garantie une structure stable à la maison, tout en réduisant les ponts thermiques qui laissent échapper la chaleur vers l’extérieur.

Ventilation obligatoire

Un autre pilier de la construction passive est l’étanchéité à l’air, là aussi pour éviter les fuites de chaleur au niveau des fenêtres. Des systèmes d’étanchéité doivent être mis en place avec une grande rigueur. En conclusion, la maison est environ huit fois plus étanche que la réglementation française en vigueur. Cette étanchéité oblige la mise en place d’une VMC qui doit forcément être de type double flux pour répondre aux exigences du passif et distribuer de la chaleur produite dans la maison, tout en contribuant à un air sain.