Avant toutes choses, il est essentiel de choisir la dépose: totale ou partielle ?

En révovation lorsqu'on envisage de changer de fenêtres, il existe plusieurs types de mises en oeuvre: la dépose totale ou partielles. Que faut-il savoir pour faire le bo choix ?

Déposer une fenêtre consiste à démonter la meunuiserie, avec ou sans son châssis. On peut ensuite déposer une nouvelle ouverture qui sera plus isolante thermiquement et acoustiquement. On dépose une fenêtre lorsqu'on souhaite remplacer d'anciennes ouvertures mal isolées par les modèles plus performants, qui permettront de réduire considérablement les déperditions de chaleur. On peut la remplacer par un modèle oscillobattant ou encore, passer du simple au double vitrage.

Alors, dépose totale, partielle ou entre les deux ?

La dépose totale consiste à enlever intégralement l'ancienne meunuiserie: pièces d'appui, ouvrant et dormant. On pose ensuite une nouvelle fenêtre directement sur la maçonnerie. Cette opération est recommandée lorsque la fenêtre est dégradée et n'est donc plus étanche thermiquement et phoniquement. Cela permet également d'augmenter la luminausité naturelle à l'intérieur de l'habitât grâce à une surface vitrée plus imporante, et de choisir un modèle en accord avec le style de la maison parmi un large choix de fenêtres. Le coût est plus élevé que pour une dépose parcielle et requiert plus de temps, car les travaux sont plus lourds, sourtout s'il faut effectuer des reprises de maçonnerie et de peinture. On peut trouver de nombreux modèles de meunuiseries pour un remplacement total, ceci dans tous les matériaux existants. Pour la dépose parcielle, on retire uniquement la partie ouvrante de la fenêtre et l'on conserve le bâti, puis on réalise une étanchéité. C'est une solution intéressantesi le dormant existant est en bon état, pour changer rapidement de meunuiseries, sans travaux lourds de reprise de maçonnerie, de plâtrerie et de peinture. Le coût de remplacement est inférieur d'environ 15% à une dépose totale. Néanmoins, il convient de s'assurer en amont que les dormants sont effectivement en bon état et que la pose de nouvel ouvrant sera effectuée dans les règles de l'art. Une dépose partielle réduit légèrement le clair de vitrage, en particulier en cas d'ajout d'un cadre de renfort.

Certaines équipes professionnelles sont à même d'établir un diagnastic précis sur l'état des dormants existants de conseiller leurs clients pour faire le bon choix. Une troisième solution consiste à conserver les anciens dormants, à l'exception de la partie de la meunuiserie, davantage soumise aux intempérie, est souvent plus fragilisée. La méthode de remplacement est ensuite sensiblement la même que pour une dépose totale, mais elle fonctionne très bien. Elle est parfois préconisée par des conseillers lorsqu'ils estiment adéquate, pour éviter un remplacement total, donc un surcoût inutile.

Attention !

Tous les travaux qui entraînent une modification de façade doivent faire l'objet d'une demande d'autorisation en mairie. Si les nouvelles fenêtres sont identiques en tous points aux anciens modèles, dans ce cas, il n'y a pas de déclaration à effectuer. Certaines villes ou certains quartiers imposent de conserver la même couleur dans la volonté d'homogénéité visuelle ou parce que le bâti se trouve sur un site protégé. Il faut, dans tous les cas, s'informer préalablement auprès du service de l'urbanisme de sa commune.