Naturelles, biosourcées, minérales, les peintures dites "écologiques" répondent à notre désir d'échapper aux polluants qui se concentrent dans nos maisons, de plus en plus isolées. Mais toutes n'ont pas les mêmes caractéristiques. Alors, comment s'y retrouver ?

Une peinture naturelle peut rarement être "bio", puisque ce qualificatif ne s'appliquent qu'à des ingrédients issus de l'agriculture ou de l'élevage biologique !
Néanmoins, la qualité de la peinture influe réellement sur la nature de notre air intérieur, aussi, bien choisir exige de votre part une attention particulière.

Qu'est-ce qu'une peinture écologique ?
Respectueuse de l'environnement et de la santé, la peinture écologique ne contient pas ou très peu de résines ou de solvants d'origine pétrochimique. Sa fabrication est la moins polluante possible, elle a une faible teneur en COV (composés organiques volatils). Chaque pot comporte d'ailleurs un étiquetage qui indique la teneur en COV et le niveau d'émission en polluants volatils de la peinture, de la classe A+ (très très sain) à la classe C (peu sain).
Il suffirait donc de consulter l'étiquette, de lire la composition et de demander la fiche technique ?
Pas si simple car ce ne sont pas toujours des informations complète.

Comment choisir ?
On peut alors se référer aux différents labels qui, fondés sur un analyse du cycle de vie du produit, garantissent le respect des critères environnementaux. Cependant leur absence veut pas dire que ce sont pas des produits écologiques, car, l'obtention des labels ayant un coût, les producteurs de peintures écologiques n'investissent pas forcément.
La solution la plus simple consiste à se fournir dans les magasins spécialisés en matériaux écologiques ou d'écoconstruction qui proposent généralement des marques fiables. Bien que dites naturelles ou certifiées écologiques, toutes les peintures n'ont pas les mêmes caractéristiques.

Les peintures minérales
Elles sont faites à base d'argile, de chaux ou de silicate de potassium et n'utilisent aucun solvant chimique. Seulement, il est souvent nécessaire d'appliquer une préparation sur le support pour favoriser l'accroche. Ensuite, en finition, une cire de protection peut être appliquée pour durcir la surface. Si elles sont dites "naturelles", elles doivent contenir au moins 95 % d'ingrédients minéraux ou d'origine naturelle. Néanmoins, les procédés de fabrication de ses peintures ne sont pas pour autant respectueux de l'environnement.

A VERIFIER !

Les peintures biosourcées
Elles sont en principe composées d'au moins 95 % d'ingrédients d'origine végétale ou animale, donc renouvelables. Les liants de celle-ci sont à base d'huile végétales (lin, ricin,.
..), de cire d'abeille, de résines naturelles (pin), de caséine, de chaux, etc...
Les charges sont minérales (craie, argile, talc,...), les pigments sont issus de la biomasse animale ou végétale. En tant que substituts des solvants, essences d'aromates ou extraits d'agrumes !
Certaines de ses peintures ne contiennent aucuns solvants, mais elles peuvent avoir des additifs issus de produits naturels, comme les huiles végétales modifiées, huiles essentielles, etc...

Pour certaines 100 % biosourcés, ce sont forcément des peintures d'une grande qualité.

Des qualités démontrées
Aujourd'hui, les peintures écologiques permettent rarement d'obtenir des couleurs vives et intenses comme peut le proposer une peinture traditionnelle, néanmoins, leur qualité s'est largement améliorée.
Elles ne jaunissent pas avec le temps, adhèrent bien au support, etc...
L'utilisation reste intéressante.