Aussi performantes que durables, à l’intérieur et dans le jardin, les pierres calcaires savent s’adapter pour donner le meilleur d’elles-mêmes. Elles créent des décors uniques, doux et chaleureux, et s’accordent parfaitement aux plus contemporaines des ambiances !

Entre tradition et modernité, la pierre garde une âme intemporelle. À l’intérieur comme à l’extérieur, un sol, un mur, un escalier ou autre aménagement en pierre naturelle extraite d’une de nos nombreuses carrières françaises est authentique, facile à entretenir et durable. Et quand la pierre est bien adaptée à l’usage, elle promet de vieillir avec un charme incomparable !   

Les revêtements muraux : la pierre, présentée sous forme de plaquettes de parement, revêt les murs avec élégance et originalité. Très faciles à mettre en œuvre, elles se posent comme une mosaïque sur trame, avec de la colle. Elles habillent un mur derrière un poêle ou près d’une cheminée, changeant totalement l’atmosphère d’une pièce. Elles peuvent aussi être utilisées sur un mur extérieur et apporter leur charme au jardin. L’emplacement est le premier critère de choix d’une plaquette de parement. Selon leur nature, certaines sont plus adaptées pour des nature, certaines sont plus adaptées pour des murs extérieurs tandis que d’autres pourront donner un style contemporain à un mur de salon ou de cuisine. Quant aux calcaires débités en plaques minces, d’épaisseur comprise entre 10 et 30 mm, ils s’utilisent plutôt en habillage de murs intérieurs, fixés par collage avec un produit approprié. Les plaques irrégulières sont à jointoyer au mortier de chaux pour parfaire l’effet mur en moellons. Les modules à géométrie régulière peuvent être posés à joints minces, comme une pierre de taille.

Les sols en pierre : les dallages en pierres naturelles s’embellissent avec le temps. La pierre calcaire a l’avantage d’offrir une multitude de nuances et tout un panel de finitions possibles. Elle se présente sous forme de pavés ou de dalles dans les formats allant de la mosaïque jusqu’au grand opus. Pour les dallages extérieurs, les finitions « brut de sciage » et « égrisé » sont les moins onéreuses. La finition adoucie rend la surface lisse et révèle toutes les nuances de la pierre. La finition polie ne concerne que les calcaires marbriers. Quant aux finitions vieillies (sablé, brossé, bouchardé…), réalisées mécaniquement ou manuellement, elles ont toutes pour but de donner à la pierre l’aspect d’un dallage ancien, érodé et patiné. La pose de dallage sur une chape de mortier, composée de sable fin et de liant hydraulique – de préférence de la chaux -, est la plus traditionnelle. Elle convient aussi bien en extérieur qu’en intérieur.

Traitement et protection : en extérieur, les dallages en pierre n’exigent pas de protection particulière. Le temps leur donnera une belle patine grisée. Selon la nature de la pierre et dans un climat humide, il peut être nécessaire d’appliquer un antimousse. Dans les zones fortement sollicitées (cuisine, repas, cuisine d’été en terrasse), il est toujours possible d’appliquer un produit de protection hydrofuge et oléofuge, mais il est impératif que l’application soit réalisée au moins six mois après la pose sur un sol parfaitement sec. Les hydrofuges de surface sont des produits incolores qui imperméabilisent les matériaux poreux  sans en modifier sensiblement l’aspect et qui laissent passer la vapeur d’eau permettant ainsi le séchage de la pierre. Ceux-ci peuvent aussi être appliqués sur les pierres extérieures, car ils améliorent sensiblement leur résistance aux intempéries. Néanmoins, avant toute application d’un produit chimique, un essai préliminaire sur une petite surface permet de vérifier l’effet final. Pour l’intérieur, une autre solution consiste à saturer la pierre avec du savon de Marseille. L’entretien d’un dallage intérieur se fait à l’aspirateur et le lavage à l’eau claire, éventuellement additionnée d’un peu de savon neutre.

Mémo côté pose : Lors de l’achat d’un dallage, prévoir 5% de plus que la surface à couvrir, 10% si la pose se fait en diagonale. Bien mélanger les dalles de façon à composer les variations de couleur. Une largeur de joint de 3mm apporte plus de confort pour le remplissage, donc une meilleure résistance dans le temps. Au-delà de 36m² et pour toute longueur supérieure à 6 mm, prévoir des joints de fractionnement de 5mm de largeur minimale. En extérieur, la pente du support de dallage doit être supérieure ou égale à 1,5 cm/m (1,5%/m).

 

Un projet d'une rénovation intérieur ou extérieur ? La Maison des Travaux Saintes Royan vous accompagne dans tous vos travaux d'extérieur. Pour plus d'informations, veuillez nous contacter : https://saintes-royan.lamaisondestravaux.com/ ou au 06.25.44.17.09