On le dit noble, solide, agréable à travailler et à façonner. Le zinc, métal bien connu des Parisiens, se pare de modernité. Car il se plie, s’agrafe, se soude et permet les finitions élégantes, discrètes. Bref ce métal qui vieillit bien et se recycle à l’envi, apparait comme un matériau d’avenir.

Le zinc, métal noble et robuste,  est doté d’une exceptionnelle durabilité et d’une très grande malléabilité. Le temps n’a pas d’emprise sur lui et il est naturellement résistant à la corrosion. Sa souplesse d’utilisation et son esthétique l’ont imposé comme matériau de construction et ont favorisé son développement en architecture. Utilisé en construction neuve comme en réhabilitation, il pérennise et valorise les bâtiments en les intégrant dans leur environnement. Revêtant le bâti telle une peau ou structurant toitures et façades selon le mode de mise en œuvre, le zinc se plie aussi bien aux écritures classiques que contemporaine, et aux lignes sophistiquées qu’aux profils épurées, auxquels il apporte toujours une note d’élégances.

 

Les avantages du zinc :

Le zinc est un matériau résistant, léger et malléable, qui se prête à beaucoup de formes. Il peut être posé sur de très faibles pentes, ce qui représente un avantage en architecture contemporaine, avec la tendance des toitures presque plates. Il ne nécessite aucun entretien. Sa patine naturelle lui confère une autoprotection rendant tout revêtement de surface inutile. Les éventuelles éraflures se comblent naturellement. Parallèlement le vieillissement naturel et le contact avec l’eau de pluie assurent un auto nettoyage permanent de la surface.  Dans des conditions normales, il conserve ses propriétés jusqu’à plus d’une centaine d’années. Il peut être recyclé à 100%

 

Pour quelles applications ?

Dans le bâtiment, le zinc se plie, s’agrafe, se soude et permet des finitions élégantes, discrètes… il sert en premier lieu, pour la fabrication de gouttières et descentes d’eau pluviale du fait de sa résistance et de sa durabilité. Pour les mêmes raisons, il est aussi largement utilisé en couvertures. C’est un matériau léger, donc apprécié, donc apprécié en rénovation, car sa pose en toiture ne nécessite pas de revoir toute la charpente. La gestion du chantier est également facilitée : le zinc se révèle facile à manipuler pour les artisans. Ce n’est que depuis une vingtaine d’années qu’il se développe fortement en façade, avec des systèmes aisés à utiliser avec une isolation par l’extérieur.